Flag Counter

Bibliographie

Bibliographie de la

Les liens, c'est bien, mais les textes imprimés c'est pas mal non plus. Voici pêle-mêle tout ce que j'ai pu glaner sur e-bay pour me constituer l'indispensable DAFothèque.

1/ RTA : il n'existe pas, en français, de Revue technique automobile spécifiquement consacrée à la DAF 46.

- Pour le moteur, on se réfèrera à la RTA n° 264 d'avril 1968 consacrée à la DAF 44. On y trouve à peu près tout ce qu'il fait savoir sur les réglages et les réparations, à condition bien sûr de s'y connaître un minimum. La RTA est avant tout faite pour les garagistes ou les mécaniciens aguerris, c'est son seul défaut !

- Pour le variomatic et la suspension, on peut consulter la RTA n° 351 de décembre 1975 consacrée à la 66. On sait en effet que le variomatic de la 46 est en fait un demi-variomatic de la 66, puisqu'il n'a qu'une seule courroie, mais qu'il est de conception quasi-identique.

- Un article est consacré à la DAF 46 dans la RTA n° 345 de mai 1975 : "Variation en mineur sur le variomatic". Il est mis en ligne dans la rubrique "Histoire".

 

 

2/ Si on maîtrise la langue de Shakespeare, il existe l'équivalent britannique des RTA : le Autobooks Owner Workshop Manual n° 752, consacré à tous les bicylindres DAF, de la 600 à la 46. Vous y trouverez tout ce qu'il faut pour bricoler votre 46, à condition de réviser votre vocabulaire et vos verbes irréguliers. Le charme des mécaniques anglaises agit : on a l'impression de retaper une vieille Morris !

 

3/ Autoflash a testé pour vous la DAF 44 (édition Marabout, Autoflash 3). Bon, ce n'est pas la 46, mais ça y ressemble : sur ce petit bouquin sorti en 1967, un pilote d'essai belge, pourtant aguerri aux mécaniques vrombissantes, raconte comment il s'est laissé séduire par la ligne italienne et les performances plus qu'honorables de la petite dernière, alors tout juste sortie des chaînes de l'usine d'Eindhoven. Et pourtant il ne l'a pas ménagée !

 

4/ DAF en trois mots : ce petit fascicule sorti du service publicité de DAF (on ne parlait pas encore de communication à l'époque), vous raconte la marque depuis les débuts des frères Van Doorne dans leur atelier de forgeron, jusqu'aux usines ultra-modernes des années 60. L'ouvrage n'est pas daté, mais si l'on en juge par les modèles DAF 600 ou 750 photographiés sur les chaînes, il n'est pas tout récent.

 

5/ N'oublions pas bien sûr l'indispensable brochure DAF 46, éditée en 1974. On y voit de jeunes couples coiffés comme les chanteurs d'ABBA, gambader dans la forêt aux côtés de leur DAF 46 qui les a emmenés en pique-nique. Le bonheur, en somme, tient à peu de choses...

 

 

 

6/ Contrairement à ce que laisse penser la couverture de cette revue, la DAF 46 n'a pas été "Auto van het jaar", automobile de l'année en 1975 (ce fut la Citroën CX). Qu'importe, Autovisie de janvier 1975 consacre pas moins de 8 pages richement illustrées à la dernière fierté nationale, pages dont la lecture ne vous posera aucun problème si vous parlez le néerlandais couramment.

 

 

7/ A l'occasion de ses 25 ans, le DAF Club des Pays Bas a fait paraître cet ouvrage qui est devenu la bible des dafistes du monde entier, à condition qu'ils maîtrisent la langue de Vondel. "Ongekend talent, de DAF Personenwagen" (Un talent méconnu, les automobiles DAF), un titre très bien choisi.

 

Ongekend

 

8/ Pour ceux qui ne maîtrisent que l'anglais, ce qui n'est déjà pas mal, cette petite brochure sans prétention retrace très agréablement l'histoire de la marque et de ses différents modèles (DAF Cars, Autoreview book 60 par Paul Nieuwenhuis, Zeteo Publishing) :

 

Sam 7279

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site